Le document du moment

Parc de la Deûle / Création du centre d’interprétation faune-flore

Carton d'invitation à l'inauguration du relais nature

Carton d’invitation à l’inauguration du relais nature du Parc de la Deûle sur le site de l'ancienne ferme Montblond à Santes, 18 mai 2013

Archives de la MEL - Cote document : 890W7

Au début des 1990, la Communauté urbaine manifeste un vif intérêt dans la réalisation d’un projet environnemental, celui du Parc de la Deûle. Le contrat d’agglomération de 1992 l’intègre comme projet structurant, déjà inclus - dès les années 1960 - au sein d’un espace repéré comme périmètre à protéger pour garantir la ressource en eau de l’agglomération lilloise (champs captants).

Le parc est d’abord géré par le Syndicat mixte du parc de la Deûle créé en 1993. À partir des années 2000, la Communauté urbaine se dote de la compétence « Valorisation du patrimoine naturel et paysager, Espace naturel métropolitain » et par délibération du 1er mars 2002, elle décide de la création du Syndicat mixte Espace Naturel Métropolitain.

À ce titre, elle reprend à son compte le projet du parc et les acquisitions foncières engagées auparavant, notamment celle de la ferme Montblond, située à Santes. Dans les mois suivants, Lille Métropole Communauté urbaine choisit d’y implanter un centre d’interprétation faune-flore (relais nature).

La délibération du 15 octobre 2004 pose les principes d’aménagement des bâtiments (corps de ferme comprenant une habitation, un poulailler, une étable et des dépendances). Ainsi le centre comprendra : un lieu d’accueil du public, un espace d’interprétation, des bureaux et un logement de gardien, une écurie pour les chevaux d’attelage.

En 2005, le concours de maîtrise d’œuvre, restreint à cinq candidats, est lancé. D’abord infructueux, il est finalement attribué en 2007 au groupement le groupement Jérôme Houyez Atelier écologique d’architecture, Agence Paysages, Atelier Z, B & R Ingénierie, Greet Ingénierie. Les missions confiées au maître d’œuvre s’étendent de l’élaboration du projet jusqu’à la coordination et le suivi des travaux, une mission d’évaluation du coût de gestion annuel, ainsi que d’autres éléments complémentaires : diagnostics, scénographie intérieure et extérieure, signalétique, mise en lumière, définition et choix des mobiliers.

L’ensemble du projet, inscrit dans la trame verte et bleue métropolitaine, respecte des critères cibles de haute qualité environnementale (HQE) et a été réalisé avec les idées sous-jacentes suivantes :

- une conception pensée comme un espace de loisirs créatifs : il doit révéler l’extraordinaire insoupçonné de la nature ordinaire afin d’y sensibiliser le public, notamment jeune, et de présenter toute la diversité écologique locale.

- la muséographie et la scénographie du centre ne doivent pas être cantonnées à un espace précis. Le site est de taille modeste, mais l’ensemble du bâti et ses abords (dont jardin, cour intérieure, accueil, lieu d’information gratuit, centre payant…) servent le propos environnemental. Des outils sont imaginés afin de faire le lien avec les milieux écologiques, notamment 3 mascottes : une taupe représentant la terre, une grenouille représentant l’eau et un pic représentant le bois.

- l’aménagement et la scénographie des bâtiments doivent s’articuler avec l’environnement extérieur, notamment avec la Deûle, axe de référence de la vallée.

L’avant-projet (APD) est validé en décembre 2007, le projet (PRO) est réceptionné en juin 2009, après obtention du permis de construire en mars de la même année. La commission d’appel d’offres du 9 mars 2011 désigne les titulaires des lots de travaux : le gros œuvre débute dès la fin du mois de juin et se poursuivent pendant près d’un an et ½.

Le site ouvre au public au début de l’année 2013.

Consulter

Relais nature du parc de la Deûle à Santes

Pour plus d’informations sur le site (et si vous souhaitez vous y rendre !), cliquez sur l'image