exposition virtuelle

Sous l’impulsion de l’Etat, la Communauté urbaine de Lille naît le 31 décembre 1966 et commence à travailler en 1968.

Comment se sont déroulées les dix premières années de la CUDL qui deviendra Lille Métropole Communauté Urbaine (LMCU) puis la Métropole Européenne de Lille (MEL) qui fête ses 50 ans cette année ?

Les archives rassemblées ici vous invitent à répondre à ces questions, à vous replonger dans cette époque, pas si lointaine, qui a façonné la métropole d’aujourd’hui. Accompagnez Augustin Laurent, Arthur Notebart et les agents dans leur travail quotidien pour faire grandir la jeune communauté urbaine. Suivez les pas des élus locaux à travers de nombreux documents, plans, photographies d’époque et témoignages audiovisuels.

Bienvenue dans la métropole des années 1970 !

01 - LA MÉTROPOLE AVANT LA COMMUNAUTÉ URBAINE

A ce jour, rien n'est réalisé alors tout est réalisable! Non, le démarrage ne s'est pas construit à partir d'une page blanche mais dans une atmosphère où la couleur n'existe pas et où tout est conforme. D'où un visuel noir et blanc aux formes géométriques qui se répètent.

Avant la création de la Communauté urbaine de Lille, l'arrondissement de Lille rassemble 125 communes.
Quel est l'état des lieux en 1967 ? Et comment les villes se regroupent-elles ensemble à cette époque ?

02 - LA LOI DE 1966

Cette loi a permis l'élaboration et l'éclosion des premières actions pour créer la CUDL. C'est le premier visuel en couleur sur fond encore grisé (mélange du noir et du blanc). Ici, une plante est née. Son feuillage aux couleurs vives symbolise les premières actions mises en place pour la construction de la CUDL.

En 1966, l'Etat dépose un projet de loi visant à créer d'office 4 communautés urbaines. Cette loi suscite questions et débats sur le territoire la métropole de Lille, qui figure parmi les 4 agglomérations retenues.

03 - LA CRÉATION DE LA CUDL

Nous y sommes! La CUDL prend forme et s'organise. Sur ce visuel, le noir et blanc laisse place à la couleur et le conformisme explose : les cercles sont de différentes tailles et couleurs!

La loi n°66-1069 du 31 décembre 1966 crée 4 communautés urbaines, dont celle de Lille. Il est alors nécessaire de définir le mode de représentation des communes, la composition du conseil communautaire, d'élire le premier président et de déterminer les champs d'action de la CUDL.

04 - UN SIÈGE POUR LA CUDL

Comment la CUDL va-t-elle s'organiser? Quelle forme et quelle superficie va-t-elle prendre? Un intense questionnement... d'où la recherche d'un équilibre à travers les multiples cercles qui se chevauchent. Ces cercles imbriqués au camaïeu orangé symbolisent l'ensemble de ces réflexions.

Alors que la CUDL vient de naître, elle ne dispose ni de personnel, ni de locaux. Dans les premiers temps sont créés les différents services opérationnels qui rendent nécessaire la construction d'un Hôtel de Communauté pour les accueillir.

05 - L'ÉVOLUTION DE LA COMMUNAUTÉ URBAINE

Ça y est! La CUDL a pris ses marques. Elle peut alors se développer. Les cercles de couleurs symbolisent les compétences de la Communauté urbaine qui se multiplient : les cercles sont de diverses grandeurs et s'enchevêtrent entre eux.

Durant les 10 premières années de la CUDL, l'institution va évoluer : composition politique, nombre de communes... Néanmoins, le conseil communautaire conserve comme seul objectif l'intérêt général. Il se dote donc dès l'origine d'outils à la pointe pour gagner en efficacité sur les grands chantiers à mener.

06 - HABITER ET GRANDIR

Le territoire de la CUDL est posé. Les habitations y fleurissent et se multiplient. Le visuel évoque l'accroissement des habitations sur un même territoire : rectangles bleu (habitations) sur un fond bleu (territoire).

Aménagement urbain, logement, équipements scolaires, sportifs et culturels, espaces verts, voirie, signalisation et services publics... Dès sa création, la CUDL est sur tous les fronts pour améliorer le cadre de vie des métropolitains.

07 - ON BOUGE !

Comment peut-on se déplacer sur ce nouveau territoire? Celui-ci offre une multitude de voies et de transports. Elles sont sont matérialisées par une infinité de ronds colorés qui représentent les multiples réseaux urbains aériens et souterrains.

Dès les années 1960, la gestion des transports est un enjeu majeur pour la métropole. À partir de 1968, la CUDL modernise les réseaux de bus et de tramway, harmonise les tarifs et innove en lançant le chantier du métro automatique (VAL).

08 - BOIRE ET MANGER

L'illustration dépeint les activités synonimes du plaisir, voire de la fête, en matérialisant des éléments qui permettent de dresser une belle tablée.

La gestion de l'eau, des abattoirs et des marchés d'intérêts nationaux figurent parmi les compétences d'origine des communautés urbaines. La CUDL assure dès lors la distribution de l'eau, développe le marché-abattoir de Lille et crée le Marché d'intérêt national de Lomme.

09 - CHANGER D'AIR

Les mouvements graphiques et la dominante verte du visuel shématisent les espaces verts et naturels du territoire de la CUDL, ainsi que les équipements de loisirs.

La Communauté urbaine de Lille choisit de s'investir dans certaines compétences non obligatoires dans le cadre de la loi d'orgine. C'est ainsi que naissent le Stadium-Nord, le Musée d'art moderne et les grands parcs urbains qui contribuent encore aujourd'hui à l'identité métropolitaine.

10 - C'EST DU PROPRE !

L'illustration représente les compétences de l'assainissement et de la collecte des déchets ménagers. La répétition de cercles inscrits dans un carré symbolise les tuyaux souterrains et le cheminement des déchets.

Un nombre important de déchets est produit chaque jour sur le territoire communautaire : eaux usées et déchets ménagers. À partir de 1968, la CUDL développe donc d'importants moyens de traitement de l'eau et des résidus urbains.