Puzzles

Envie de jouer ?

Les Archives vous proposent de découvrir de façon ludique quelques documents de ses fonds avec des puzzles à la difficulté croissante : de 6 pièces pour les débutants jusqu’à 30 pièces pour les plus aguerris.

Assemblez les pièces du puzzle en un minimum de temps ! Vous pouvez faire pivoter les pièces en utilisant la touche "espace" de votre clavier pour certains puzzles.

Habitat - Programme d'action contre les taudis et de réhabilitation immobilière - niveau facile















Les courées du triangle textile Lille-Roubaix-Tourcoing sont un type d’habitat ouvrier créé à la fin du XIXe siècle.
Durant les années 1970, les conditions sanitaires dans ces courées sont difficiles. Les maisons n’ont parfois pas d’eau courante, pas de salle de bain et les toilettes se trouvent à l’extérieur.
Durant cette décennie, la Communauté urbaine développe des programmes de rénovation de l’habitat urbain sur son territoire.
Le 29 novembre 1969 a lieu un colloque sur la résorption des courées. Suite à celui-ci, sont déposés les statuts de l’ORSUCOMN, l’ORganisation pour la SUppression des COurées de la Métropole Nord, reconnu d’intérêt public par décret en Conseil d’Etat.
L’ORSUCOMN a dans ses statuts un rôle très large concernant la résorption de l’habitat insalubre. Elle s’occupe autant de l’élaboration des périmètres d’insalubrité, de la mise en œuvre des destructions, que du relogement des habitants.
La Communauté urbaine de Lille participe à ces opérations de manière financière en attribuant à l’ORSUCOMN près de 25 millions de francs entre 1971 et 1980 et c’est elle qui donne son aval final sur les programmes de réhabilitation.
Au sein de son conseil d’administration, on trouve : préfecture – Communauté urbaine de Lille – mairie de Lille – mairie de Roubaix – mairie de Tourcoing – conseil général – CIL (Comités Interprofessionnels du Logement) – HLM – PACT (Programme d’action contre les taudis) – CAF – UDAF (Union des Associations Familiales) ainsi que des comités techniques, une commission d’action sociale et une commission de relogement.
Elle a décidé sa dissolution à compter du 30 juin 1982.
Cote document : 11 Ph 179

Habitat - Programme d'action contre les taudis et de réhabilitation immobilière - niveau facile

Transports - Tramway au dépôt de Marcq-en-Barœul - niveau facile















Dans les années 1950, les motrices 500 viennent remplacer les anciens tramways 400. À leur lancement, leur niveau de confort et leur vitesse de 70 km/h constituent des attraits indéniables pour les usagers.
En octobre 1968, la compétence communale en matière de transports urbains est transférée à la CUDL. Le 1er janvier 1969, le conseil de la CUDL décide de s'associer avec le Département du Nord dans un syndicat mixte des transports publics de la CUDL. Ce dernier se substitue alors à la commission tripartite - Département et les villes de Roubaix et Tourcoing - qui gérait les transports urbains sur les agglomérations de Roubaix et Tourcoing. Ce syndicat confie à la SNELRT (Société nouvelle électrique Lille-Roubaix-Tourcoing) l'exploitation des transports dans ce secteur géographique. Dès lors, les motrices 500 sont repeintes de rouge et les aménagements intérieurs sont modernisés. Les accès pour les usagers sont dotés d'un marchepied rétractable. Un seul traminot est nécessaire alors qu'auparavant, il y avait un mécanicien et un receveur qui vendait et poinçonnait les tickets.
On peut voir ici le tramway 506 de la ligne Lille-Tourcoing quittant, en janvier 1971, le dépôt de Marcq-en-Barœul situé le long du Grand Boulevard, peu avant le Croisé-Laroche.
Cote document : 11 Ph 147

Transports - Tramway au dépôt de Marcq-en-Barœul - niveau facile

Activités économiques – Le marché d’intérêt national, Lomme - niveau moyen















Dès les années 1960, les Halles centrales de Lille étaient saturées et n’étaient plus en mesure de respecter les normes d’hygiène.
La loi de création des communautés urbaines de 1966 leur a transféré les marchés d’intérêt national.
Créer un nouveau marché d’intérêt national est primordial pour la Communauté urbaine de Lille afin de favoriser le développement des activités de commerce de gros. Le but est également de pouvoir approvisionner en produits frais les communes du territoire. Il est ainsi important que la CUDL se dote d’un ensemble avec des bâtiments modernes, situé au centre de son territoire, désenclavé et proche des axes autoroutiers et ferroviaires. Des terrains à Lomme répondent à tous ces critères.
Les travaux débutent le 18 octobre 1969. Le MIN est inauguré le 29 avril 1972. Les Halles de Lille, dont les activités lui sont transférées, ferment alors leurs portes.
Par ses proportions, ses équipements et le tonnage de ses transactions, le marché d’intérêt national de Lomme est le deuxième MIN de France derrière celui de Rungis.
Des travaux de modernisation du MIN ont eu lieu au début des années 2000 au niveau de ses quais de déchargement.
Cette maquette est présentée actuellement à l’intérieur des bureaux administratifs du MIN.
Cote document : 11 Ph 196

Activités économiques – Le marché d’intérêt national, Lomme - niveau moyen

Voirie - Aménagement de l'esplanade de la gare Lille-Flandres - niveau moyen















À la fin des années 1960 et début des années 1970, se déplacer dans le centre-ville de Lille est problématique. En effet, la vitesse des autobus limitée à 7 km/h et le stationnement irrégulier des véhicules privés paralysent la circulation dans le centre. Ainsi pour se rendre de la gare Lille-Flandres à la place de la République en voiture, il n’est pas rare de mettre jusqu'à 50 minutes.
La Communauté urbaine de Lille décide alors pour fluidifier la circulation plusieurs mesures comme l’augmentation commerciale de la vitesse des bus, la mise en place de couloirs et de bandes de roulement réservés au bus.
Sur cette photo de l’esplanade de la gare Lille-Flandres vers 1974, on peut apercevoir ces premiers aménagements.
Cote document : 11 Ph 235

Voirie - Aménagement de l'esplanade de la gare Lille-Flandres - niveau moyen

Urbanisme - Euralille - niveau difficile















À la fin des années 1980, Lille se retrouve au cœur d’un triangle européen Paris-Londres-Bruxelles avec l’arrivée prochaine du TGV. La CUDL lance le projet Euralille afin de doter l’agglomération d’une nouvelle gare et d’un centre international d’affaires.
L’agence néerlandaise OMA de l’architecte urbaniste Rem Koolhaas est choisie pour la réalisation du projet à l'issue d'une consultation internationale en novembre 1988.
Les travaux débutent en février 1991 sur 120 hectares de terrain autour de la gare, pour réaliser ce programme de 800 000 m² d’activités urbaines.
Des portes ouvertes sont organisées afin d’informer les habitants du territoire de l’avancée des travaux qui modifient complètement le quartier situé entre Lille et La Madeleine.
En 1994, ont lieu les inaugurations de la Gare Lille-Europe et du centre commercial Euralille puis, jusqu’en 1995, suivent celles de la tour du Crédit lyonnais de l'architecte, Christian de Portzamparc, Lille-Grand-Palais et la livraison de la première phase du parc Matisse.
La première phase des travaux s’achève après 1996.
Cote document : 13 Ph 47

Urbanisme - Euralille - niveau difficile

Espaces naturels métropolitains - Les près du Hem - niveau difficile















Les Près du Hem font partie des espaces naturels métropolitains et se déploient sur plus de 120 ha à Armentières.
Dès la fin des années 1970, des travaux débutent dans cette zone marécageuse dans le but de créer un lac artificiel de 44 ha qui constituerait une réserve d'eau potable pour le territoire de la Communauté urbaine de Lille. L'optique est également d'en faire un espace naturel avec une plage pour la baignade, les sports nautiques et une réserve ornithologique. Les travaux d'aménagement s'étendent également aux abords du lac artificiel.
Le 29 mai 1981, la base de loisirs des Près du Hem ouvre ses portes au public avec notamment son école de voile.
Depuis son ouverture, les Près du Hem connaissent chaque année, du début du printemps à la fin de l'automne, une très large fréquentation attirée tant par les activités familiales que sportives.
La photo de la plage a été prise fin mars 1995.
Cote document : 13 Ph 32

Espaces naturels métropolitains - Les près du Hem - niveau difficile

Documentaire "Mémoire : les courées" pour France 3, Collection Le 12/14 Nord - Pas-de-Calais - Picardie, diffusé le 30 janvier 2002 / Source INA

 

Accès à la notice de la vidéo sur le site de la frise historique de la MEL élaborée par l'INA, cliquez ici.