Puzzles

Envie de jouer ?

Les Archives vous proposent de découvrir de façon ludique quelques documents de ses fonds avec des puzzles à la difficulté croissante : de 6 pièces pour les débutants jusqu’à 30 pièces pour les plus aguerris.

Assemblez les pièces du puzzle en un minimum de temps ! Vous pouvez faire pivoter les pièces en utilisant la touche "espace" de votre clavier pour certains puzzles.

EPALE - Croquis de Jean Pattou - niveau facile















Dans les années 1960, le gouvernement décide de créer des villes nouvelles pour désengorger les métropoles et maitriser la croissance des banlieues. L’une d’elle est projetée en périphérie de Lille : la ville nouvelle de Lille-Est aujourd’hui connue sous le nom de Villeneuve-d’Acsq. Un établissement public est constitué en 1969 pour imaginer cette ville et la construire. Ce croquis est l’œuvre d’un jeune architecte, Jean Pattou, qui participe à cette réflexion. Il représente des espaces de promenade, de la végétation, et surtout, à l’arrière-plan, on découvre le projet du Métro, le VAL, qui était initialement conçu pour desservir cette ville nouvelle.
Cote document : 29117

EPALE - Croquis de Jean Pattou - niveau facile

Habitat - Les pyramides du lac à Villeneuve-d’Ascq - niveau facile















Dans les années 1960 est lancée la politique française des villes nouvelles. Villeneuve-d’Ascq, née en 1970 de la fusion des communes d’Annappes, Ascq et Flers-lez-Lille, en est une illustration.
Sa conception tend à mettre en place une nouvelle structure urbaine dissociant les espaces dédiés aux voitures de ceux réservés aux piétons. Elle est le lieu de programmes innovants de construction d’habitat à l’architecture expérimentale.
Cette photographie témoigne de la construction en janvier 1976 des Pyramides du Lac dans le quartier du Château, avenue Champollion. Cet ensemble est une illustration de l’habitat intermédiaire. Il est composé de trois unités qui s’harmonisent avec un paysage arboré. Son centre est dédié à la circulation et au stationnement des véhicules. Chaque unité comporte 109 logements dotés chacun de grandes terrasses accessibles par des escaliers extérieurs. Il a été conçu par les architectes Andrault et Parat. Ceux-ci avaient été lauréats en 1971 du concours Evry1 avec leur projet des Pyramides issu de leurs recherches sur un habitat individuel différent et de leur prototype de « maisons gradins jardins » conçu en 1966 pour le concours « Villageexpo » à Saint-Michel-sur-Orge.
Cote document : 11 Ph 184

Habitat - Les pyramides du lac à Villeneuve-d’Ascq - niveau facile

Inauguration du siège de la CUDL - niveau moyen














Le 3 juillet 1969, Pierre Dumont, préfet de région, Léonce Clérambeaux, secrétaire général et Augustin Laurent, inaugurent le siège de la Communauté urbaine de Lille. Il s'agit d'un bâtiment moderne et fonctionnel qui élève ses 8 étages et ses 85 mètres de façade rue du Ballon, de l'autre côté du périphérique de Lille. Ce nouveau bâtiment est à la fois un nouvel outil de travail pour l'institution mais également son empreinte dans le paysage urbain de la métropole.
Cote document : n.c.

Inauguration du siège de la CUDL - niveau moyen

Transports - Les bus, gare Lille-Flandres - niveau moyen















A la fin des années 1960 et début des années 1970, se déplacer dans le centre-ville de Lille est problématique. En effet, la vitesse des autobus limitée à 7 km/h et le stationnement irrégulier des véhicules privés paralysent la circulation dans le centre. Ainsi pour se rendre de la gare Lille-Flandres à la place de la République en voiture, il n’est pas rare de mettre jusqu'à 50 minutes.
La Communauté urbaine de Lille décide alors pour fluidifier la circulation plusieurs mesures comme l’augmentation commerciale de la vitesse des bus, la mise en place de couloirs et de bandes de roulement réservés au bus.
Sur cette photo de l’esplanade de la gare Lille-Flandres vers 1974, on peut apercevoir ces premiers aménagements.
Cote document : 11 Ph 235

Transports - Les bus, gare Lille-Flandres - niveau moyen

Le 1% artistique - niveau difficile














Entre 1968 et 1986, la Communauté urbaine de Lille participe à l’édification d’établissements scolaires sur son territoire, collèges et lycées.
C’est dans ce cadre qu’elle développe la création d’œuvres d’art dans les constructions publiques En effet, le dispositif dit du 1 % artistique permet de consacrer 1% du montant des travaux à la construction ou l’acquisition d’une œuvre d’art spécialement conçue pour le bâtiment construit. Le but est autant de sensibiliser le public que de soutenir la création artistique.
Ce document (circa 1970.) est une vue en perspective de l’œuvre du sculpteur François Hornn, initialement prévue pour le groupe scolaire Albert Camus de Wattrelos.
Cote document : 779 W 540

Le 1% artistique - niveau difficile

Eau - Station d’épuration Grimonpont à Wattrelos - niveau difficile














Dès 1968, la CUDL a en charge la gestion de l’évacuation de l’ensemble des eaux usées et pluviales ainsi que leur rejet dans le milieu naturel. Elle va donc faire construire des stations d’épuration afin de traiter les effluents c’est-à-dire les eaux usées et de les dépolluer avant leur rejet dans la nature.
Ainsi, le 26 novembre 1976 a lieu la pose de la première pierre de la station d’épuration Grimonpont à Wattrelos. Cette station a pour but d’épurer les eaux du ruisseau de l’Espierre souillées par les rejets industriels dans la zone de Roubaix-Tourcoing avant que celles-ci ne soient rejetées dans l’Escaut.
Sur la photo, Jean Quinsac, conseiller technique de la SEMEN (Société des eaux de la métropole nord), directeur général honoraire des services techniques de la CUDL et du Syndicat intercommunal de distribution d'eau du Nord, présente le schéma du processus de traitement des eaux usées.
Cote document : 11 Ph 62

Eau - Station d’épuration Grimonpont à Wattrelos - niveau difficile

 

Le petit +

Dans une plaquette des années 70 de L'EPALE de présentation du futur métro VAL, on trouve le croquis en couleur de Jean Pattou.

   

 

Présentation de l'avancée des travaux de construction de la Ville nouvelle de Lille-Est, journal télévisé de l'ORTF, 7 avril 1972 / Source INA

Le reportage comporte une intervention de Jean-Claude Ralite, premier directeur de l’Etablissement public d’aménagement de la Ville nouvelle de Lille-Est (EPALE).

Accès à la notice de la vidéo sur le site de la frise historique de la MEL élaborée par l'INA, cliquez ici.